A. Lange & Söhne

Liste de produits par fabricant A. Lange & Söhne

Fondée en 1845 par Ferdinand A. Lange, A. Lange & Söhne n'a pas son pareil pour concevoir des montres de luxe alliant les technologies sophistiquées du futur et les valeurs d'un savoir-faire passé

A. Lange & Söhne


Fondée en 1845 par Ferdinand A. Lange, A. Lange & Söhne n'a pas son pareil pour concevoir des montres de luxe alliant les technologies sophistiquées du futur et les valeurs d'un savoir-faire passé. Pourtant, la marque horlogère allemande aurait pu perdre du temps au fil de son histoire...


Né le 18 février 1815 à Dresde, en Allemagne, Ferdinand Adolph Lange découvre le métier d'horloger aux côtés de son beau-père. En 1841, ils réalisent ensemble l'horloge du célèbre Opéra Semper. Cette création très remarquée leur permet, l'année suivante, de bénéficier d'un prêt du ministère de l'Intérieur du royaume saxon. Les deux hommes ouvrent alors leur atelier au coeur des monts Métallifères. Conformément à leur engagement, ils recrutent une quinzaine de jeunes qui suivent à leurs côtés une formation en horlogerie. Ainsi naît à Glashütte, le 7 décembre 1845, le Centre d'horlogerie allemande de précision. Investi dans les affaires de la ville, Ferdinand A. Lange en est le maire de 1849 à 1867, ce qui lui vaut de recevoir le titre de citoyen d'honneur de Glashütte. En 1868, son fils Richard rejoint l'entreprise paternelle, qui prend pour nom A. Lange & Söhne (Lange & Fils). D'innovation en innovation, Ferdinand A. Lange signe une ultime prouesse horlogère, la plus petite montre pour dame à ancre et secondes, avant de décéder en 1875. Emil rejoint alors son frère Richard pour diriger la société. Notoriété et prospérité ne cessent de se confirmer au fil des inventions de la marque, telle Perpetual, sa première montre de poche automatique. L'atelier de chronométrie marine équipe les flottes militaires et marchandes de garde-temps...


A. Lange & Söhne : quand le temps suspend son vol...


La Seconde Guerre mondiale menace A. Lange & Söhne. Un raid aérien détruit les ateliers de la manufacture, qui passe aux mains du régime socialiste de la RDA en 1948. Alors que Walter, un des petits-fils du fondateur, fuit l'Allemagne de l'Est pour échapper au travail forcé dans les mines d'uranium, la société, nationalisée perd son nom de marque sur le marché mondial. Pourtant, à la chute du mur de Berlin, en 1990, Walter Lange redonne vie à A. Lange & Söhne, marque qu'il dépose officiellement le 7 décembre de la même année.


Une qualité, un luxe intemporel


Mêlant éléments traditionnels et superbe facture, les modèles présentés en 1994 signent le renouveau de la marque. Soutenue par Les Manufactures horlogères (LMH), rachetées en 2000 par le groupe suisse Richemont, l'entreprise continue de concevoir et de fabriquer ses mouvements en interne. Reconnaissables au premier coup d'oeil à leur design, les montres Lange & Söhne sont toutes équipées d'un mécanisme monté à deux reprises. Parmi les incontournables, Lange 31, Cabaret Datograph, Saxonia, 1815 ou Lange 1... Avec sa grande date brevetée, son boîtier en or jaune, or rose ou platine, son coq de balancier gravé à la main, ses chatons en or vissés etc., la Lange 1 illustre parfaitement la renaissance de la marque horlogère de luxe.


 

Détails

Pas de produit pour ce fabricant.