Montres de luxe second hand

Montres de luxe second hand

Vous souhaitez acheter une montre de luxe d'occasion rare mais vous n'arrivez pas à la trouver ? Pas de panique, Sayegh Joaillier propose une collection de montres de luxe d'occasion uniques et en parfait état.
Procurez-vous une de ces pièces de collection en procédant à l'achat de montre de luxe d'occasion sur le site Sayegh Joaillier.

Vous souhaitez acheter une montre de luxe d'occasion rare mais vous n'arrivez pas à la trouver ? Pas de panique, Sayegh Joaillier propose une collection de montres de luxe d'occasion uniques et en parfait état.
Procurez-vous une de ces pièces de collection en procédant à l'achat de montre de luxe d'occasion sur le site Sayegh Joaillier.

Détails

Montres de luxe second hand Il y a 140 produits.

Sous-catégories

  • Artya

    ArtyA, marque de haute horlogerie fondée en 2009 par Yvan Arpa est reconnue pour sa créativité hors normes et ses montres uniques ou en édition limitée qui ont ouvert la voie à une nouvelle façon d’envisager la haute horlogerie. Première marque à marier Art et Haute Horlogerie, la passion et le style intemporel d’ArtyA se ressentent à des kilomètres et ses garde-temps sont recherchés dans le monde entier

  • Audemars Piguet

    Audemars Piguet ne cesse, depuis plus de 125 ans, d'innover pour repousser les limites technologiques, mais aussi pour surprendre, émerveiller. La maison, toujours familiale, allie performance et style.

    Jules-Louis Audemars et Edward-Auguste Piguet, tous deux issus de familles horlogères, décident en 1875 d'unir leur passion et leur savoir-faire horloger pour fonder une entreprise de création et de fabrication de montres à complications. Installée dans la vallée de Joux, la société se spécialise dans les montres à sonnerie, crée une succursale à Genève et présente, en 1889, sa collection de montres de poche à complications au public de l'Exposition universelle de Paris. Trois ans plus tard, Audemars Piguet conçoit sa première montre-bracelet à répétition minutes et, en 1915, les deux associés mettent au point le plus petit mouvement répétition à 5 minutes. Audemars Piguet va prospérer au fil des innovations, avec des mouvements de plus en plus perfectionnés et ultra-plats, et les générations vont se succéder à sa tête.

    Des records ultra... ultra-plats

  • Bell & Ross

    Entreprise horlogère franco-suisse, Bell & Ross respire le cuir vieilli et la haute technologie. Viriles, ses montres sont adaptées aux conditions extrêmes.

    Une cible "extrême" clairement identifiée

    Créée en 1992, Bell & Ross réunit les talents de Bruno Belamich et Carlos Rosillo. On leur doit des montres mises au point en vue d'une utilisation essentiellement professionnelle pour des classes de métiers spécifiques confrontées à des conditions extrêmes. Les premiers clients de la société sont les corps de l'armée française et de la sécurité civile, l'ONU et l'Otan. Jusqu'en 2002, les modèles sont réalisés par l'horloger allemand Sinn. Puis l'entreprise installe sa production dans le saint des saints : La Chaux-de-Fonds, petite ville suisse de tradition horlogère. En 1998, la société Chanel Horlogerie entre au capital de Bell & Ross. Sa participation augmentera en 2000, mais le contrôle entrepreneurial reste aux mains de Bruno Belamich et Carlos Rosillo.

    À toute épreuve

  • Breguet

    Depuis plus de deux siècles, le nom de Breguet illumine la haute horlogerie. Toujours avec un temps d'avance, la marque n'a jamais renié ses racines.

    Signes du destin ?

    Reprise un temps par les frères Chaumet, la marque Breguet offre une collection raffinée de joaillerie et de boutons de manchette. Parce que Stendhal, Zola, Victor Hugo, Kroupine et bien d'autres grands auteurs ont associé Breguet au monde de l'aristocratie, du luxe et de l'élégance, la marque crée une ligne d'outils d'écriture. Pourtant n'était-il pas écrit que Breguet brillerait au firmament de la haute horlogerie ? Lorsque son mari meurt, la mère d'Abraham-Louis Breguet se remarie avec un cousin par alliance... horloger. De passage à Paris pour affaires, ce dernier place le jeune homme chez un ami... horloger. À la suite de son apprentissage à Versailles, Abraham-Louis Breguet ouvre, en 1775, son atelier sur l'île de la Cité de Paris... quai de l'Horloge.

    Breguet, l'horloger des inventions intemporelles et des grands noms.

  • Breitling

    Breitling se définit comme le spécialiste des montres techniques et le partenaire privilégié de l'aéronautique. Sa spécialité : le chronographe-bracelet.

    Léon Breitling fonde son atelier en Suisse en 1884. Il décide de se consacrer à un seul domaine, celui des chronographes. Il veut concevoir des modèles précis, destinés aux sports, à la science et à l'industrie. Ses instruments de mesure accompagnent le développement des sports mécaniques et les mutations de l'aéronautique. En 1915, Breitling invente le premier chronographe à poussoir indépendant. En 1923, le système est équipé des fonctions marche-arrêt et remise à zéro.

    En 1934, la remise à zéro devient accessible via un second poussoir. Le premier chronographe moderne est né. C'est à cette période que Breitling équipe les cockpits d'avions avec des chronographes de bord. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la RAF utilise le procédé pour ses chasseurs à hélices. En 1952, Breitling lance le chronographe-bracelet Navitimer, qui assume toutes les opérations de navigation aérienne. En 1984, la marque fait renaître le chronographe mécanique et propose le Chronomat, devenu son modèle phare.

    Navitimer, Chronomat, et Superocean

    Le modèle Navitimer 01 est la montre culte des passionnés d'avions. Elle est équipée du calibre Breitling 01, le plus fiable des mouvements de la marque. Côté look, elle se distingue par son aiguille rouge et son logo doré. Le chronomat calibre 13 fait partie de la collection leader de Breitling.

  • Cartier

    Créatrice de produits de luxe, la maison Cartier a su s'attacher une clientèle d'élite grâce à ses produits d'exception.

    Le parcours royal

    Cartier est une marque d'objets de luxe française fondée en 1847 par Louis-François Cartier. L'entreprise crée des bijoux, des sacs, des parfums, des montres et d'autres accessoires haut de gamme. Les achats que fait chez Cartier la nièce de Napoléon Ier, la princesse Mathilde, aident la marque à atteindre une renommée de prestige dès 1856. Trois ans plus tard c'est l'impératrice Eugénie qui devient cliente de la marque. En 1888, Cartier lance ses premières montres-bracelets pour femmes qui ravissent les dames de la haute société. En 1902, le second fils de Louis-François Cartier, Pierre Cartier, ouvre une boutique à Londres à l'occasion du couronnement d'Édouard VII. 1904 est une grande année puisque la maison Cartier obtient deux brevets de fournisseur officiel, le premier délivré par le roi Édouard VII d'Angleterre et le second par le roi Alphonse XIII d'Espagne. En 1905, c'est au tour du roi Carlos Ier du Portugal d'accorder ce même brevet à Cartier, qui confirme alors sa position de marque prestigieuse. C'est en 1906 que la marque conçoit sa montre-bracelet Tonneau, devenue depuis célébrissime. En 1907, Cartier n'a de cesse de s'attirer la préférence des plus hautes personnalités de ce globe et reçoit le brevet impérial de fournisseur officiel délivré par le tsar Nicolas II de Russie. La maison Cartier reçoit par la suite d'autres nombreux brevets délivrés, entre autres, par le roi Pierre de Serbie, le Duc Philippe d'Orléans, le roi Albert Ier de Belgique ainsi que par le futur duc de Windsor et le roi Fouad Ier d'Égypte. En 1938, de plus en plus proche des personnalités royales, Cartier offre à la princesse Elizabeth d'Angleterre l'une des plus petites montres-bracelets du monde.

  • Chopard

    Réputée pour ses bijoux, ses montres et ses chronomètres de précision, Chopard a su séduire les plus grands : de Bill Clinton au prince Charles en passant par Tom Cruise et Sophie Marceau.

    En 1860, à 24 ans, Louis-Ulysse Chopard monte son premier atelier à Sonvilier, en Suisse. Influencé par l'esthétique de la Russie des tsars, il présente des montres richement ornées. Séduite, sa clientèle augmente. Près d'un siècle plus tard, l'entreprise est rachetée par Karl Scheufele, héritier d'une dynastie d'orfèvres-horlogers allemands. Sa première mesure sera de réunir montres et chronomètres sous la même bannière. Il crée également la montre qui va contribuer au succès fulgurant de la marque : l'inimitable Happy Diamonds. Dans la glace du cadran formée de deux plaques en saphir, des diamants sont laissés libres de bouger et d'évoluer. Grâce à la vente de la collection Happy Diamonds, l'entreprise s'installe, en 1968, dans ses propres locaux à Meyrin. En 1993, Chopard ouvre sa manufacture à Fleurier, dans le Jura. Ce sont les enfants de Karl Scheufele, Caroline et Karl-Friedrich qui gèrent la marque.

  • Hermes

    Nouvelle complication, nouvelle collection… Entre haute horlogerie virile et montres accessoires pour dames, Hermès innove et séduit tous les genres.

    La maison du Faubourg-Saint-Honoré qui faisait l'an passé son entrée au Salon international de la haute horlogerie de Genève confirme à présent ses ambitions, avec le lancement d'une nouvelle collection pour dame et d'une complication masculine cosmique. Une audace qu'il faut saluer au regard des propositions concurrentes timides et peu enclines à la prise de risque.

  • Hublot

    La marque suisse témoigne d'une inépuisable créativité, associant à l'infini les matériaux les plus rares.

    L'art de la fusion

    Fondée en 1980 par Carlo Crocco, Hublot est une entreprise suisse pionnière à la fois dans l'utilisation du caoutchouc pour ses bracelets et dans sa conception : "l'art de la fusion". Foncièrement innovante, la marque cherche sans cesse à concevoir des mariages surprenants du point de vue des mécanismes, des matériaux et des techniques (or et céramique, Kevlar et or rose, tantale et caoutchouc). Cette ligne de conduite se perpétue dès 2004, lorsque Jean-Claude Biver devient le patron de la société. L'année suivante, il signe le chronographe Big Bang, parfait symbole du concept de fusion. Cette première création connaît un succès tout bonnement fulgurant ; en quelques mois, la société triple ses commandes et remporte plusieurs prix internationaux, dont le grand prix d'horlogerie de Genève. Dès lors, la renommée de la marque ne se démentira plus. Adulée pour son inimitable originalité et son excellence technologique, elle est rachetée en 2008 par le leader mondial des produits de luxe : LVMH. Désormais rattachée au prestigieux portefeuille horloger du groupe français, elle innove notamment aux côtés de Tag Heuer, Zenith, Dior Montres et Louis Vuitton.

  • Jaeger-LeCoultre

    Le temps passe, mais Jaeger-LeCoultre conjugue toujours au présent invention et perfection. Malgré le rythme effréné de ses innovations, la marque horlogère a su rendre immortelle sa légendaire Reverso, plus que jamais d'actualité.

    De l'atelier familial à la première manufacture de la vallée de Joux

    Initié au travail du métal à la forge familiale, Antoine Le Coultre fonde, en 1833, son propre atelier de fabrication de rouages horlogers au Sentier, au coeur de la vallée de Joux, dans le Jura suisse. Sa première invention, une machine destinée à la construction de pignons, marque le début d'un parcours hors norme, inventif, précurseur. Antoine Le Coultre ne cesse de franchir de nouvelles limites. En 1844, il conçoit le millionomètre, l'instrument de mesure le plus précis au monde pour mesurer le micron. En 1847, il imagine un poussoir actionnant une bascule pour remplacer les clés qui permettaient jusqu'alors de remonter et de mettre à l'heure les montres. L'arrivée de son fils Elie donne un nouvel élan à l'atelier familial, qui devient la première manufacture de la vallée de Joux. Chronographes, rattrapantes, calibres de 9 à 20 lignes avec répétition à quart et minutes inaugurent les premières grandes complications et LeCoultre devient l'emblème de l'économie et de l'horlogerie de la vallée de Joux.

    Jaeger-LeCoultre : la rencontre de deux grands horlogers

  • Montblanc

    Après des années passées à rechercher l'élégance dans l'écriture, la marque Montblanc décide de se lancer dans le secteur de l'horlogerie de luxe.

    Du stylo à plume à l'horlogerie de luxe

    À la création de l'entreprise Montblanc, en 1906, rien ne laisse présager qu'un jour cette marque puisse rimer avec montres de luxe. Lorsqu'ils décident de s'associer, le papetier Claus Johannes Voss, le banquier Alfred Nehemias et l'ingénieur August Eberstein se destinent à la fabrication de stylos à plume pour apporter une touche d'élégance à l'écriture. Au fil des années, leur expertise et la qualité de leurs stylos vont permettre à la société de s'implanter sur le secteur haut de gamme, avant de voir ses activités se diversifier dans le début des années 1990, d'abord dans la maroquinerie, puis dans l'horlogerie de luxe.

  • Omega

    Du petit comptoir suisse à la marque de luxe actuelle, l'histoire d'Omega est spectaculaire... mais nullement linéaire. Innovations, crises et grands défis, histoire de la première marque de montres... sur la Lune.

    En 1848, un petit horloger nommé Louis Brandt ouvre un comptoir d'établissage en Suisse et commercialise une marque de montres sous son propre patronyme. Mais il faut attendre 1879 et l'ambition de ses deux fils, Louis-Paul et César, pour voir la production passer à un niveau industriel. Les deux frères installent leur usine à Bienne et sortent leur premier calibre aux procédés mécaniques début 1880. Le succès est immédiat et les Brandt lancent leurs premières marques. À la fin de la décennie, ils possèdent la plus grande horlogerie suisse.

    Succès, difficultés et alliances

  • Panerai

    Panerai est née en 1860 à Florence, la ville des arts et des sciences et berceau de la Renaissance, caractérisée par sa créativité et son génie. Des valeurs qu'Officine Panerai exprime à travers ses montres, réinterprétées au fil du temps. Laboratoire d'horlogerie hautement spécialisé depuis le XIXe siècle, fournisseur officiel d'instruments de mesure et de précision pour la Marine militaire italienne au XXe siècle, Manufacture de Haute Horlogerie et grande marque internationale au XXIe siècle. Les liens profonds de Panerai avec la mer confèrent à chaque montre un caractère unique.

  • Patek Philippe

    Depuis sa création, la manufacture d'horlogerie Patek Philippe fait montre d'un esprit d'innovation extrêmement fertile : cela fait maintenant 170 ans que la marque accumule les brevets tels que le balancier Gyromax ou le quantième annuel.

    Entreprise suisse d'horlogerie de luxe, Patek Philippe a été créée en 1839 par deux Polonais, Antoine-Norbert de Patek, ayant fui la Pologne, et l'horloger François Czapek. Ce dernier quitte l'entreprise en 1844 pour monter sa propre affaire. Il est alors remplacé par un horloger français nommé Adrien Philippe. Les propriétaires actuels sont les membres de la famille Stern, et l'entreprise leur appartient depuis 1932. Avec un esprit innovateur en perpétuelle ébullition, Patek Philippe est connue pour être la marque qui a déposé plus de 70 brevets, dont celui du régulateur de précision en 1881, le double chronographe en 1902, le mouvement mécanique avec rotor périphérique en 1964 et enfin le brevet de mécanisme de représentation astronomique en 2000. De nombreuses nouveautés mises au point par la marque Patek Philippe ont inspiré différents acteurs du monde de l'horlogerie.

    Vers une perpétuelle recherche d'innovation

  • Richard Mille

    Jeune entreprise de montres de luxe, Richard Mille a très vite su imposer ses créations comme des produits d'excellence et de perfection.

    Des matériaux de pointe comme gage d'excellence

    Richard Mille est une marque de montres suisse créée en 2001 par l'homme du même nom, Richard Mille. Ses produits sont fabriqués avec des matériaux et des techniques très avancés. Dès la création de la marque, celle-ci se distingue en lançant de nombreuses premières mondiales dans l'application et la création de nouveaux matériaux très élaborés. Exigence et perfection étant deux de ses leitmotive, Richard Mille travaille, en effet, avec des matériaux issus de la recherche et de la haute technologie, notamment ceux utilisés dans l'aéronautique et la Formule 1 comme l'alusic, le phynox ou encore les nanofibres de carbone. Le modèle RM 008, lancé en 2008, confirme cette excellence. Il est considéré comme la quintessence d'une montre de la très haute horlogerie. Modèle le plus connu de la marque, il est muni d'un mouvement tourbillon à remontage manuel, d'un chronographe à rattrapante, d'un indicateur de couple et d'un indicateur de réserve. Le tourbillon RM 008 fait partie des plus perfectionnés au monde, et des plus chers avec un prix dépassant 600 000 euros. Comme tous les autres modèles de la marque, il porte les initiales de Richard Mille suivies d'un numéro.

    Un esprit innovateur

  • Roger Dubuis

    À peine 15 ans après sa fondation, Roger Dubuis s'est déjà fait une place aux côtés de marques centenaires. Son secret ? Un subtil mélange de savoir-faire et d'innovation, tant côté technique que côté design.

    L'histoire de l'entreprise Roger Dubuis est relativement récente puisqu'elle débute en 1995. Cette maison est née de la rencontre entre l'horloger suisse Roger Dubuis, garant du savoir-faire horloger traditionnel, et le designer avant-gardiste Carlos Dias. Pour se distinguer des entreprises d'horlogerie centenaires, le tandem vise la création de montres haut de gamme alliant innovation technique, précision et design visionnaire, à l'image des premières collections, Hommage et Sympathie. Roger Dubuis ne tarde pas à connaître un vif succès, mais les dirigeants comprennent que la reconnaissance du milieu horloger passe par la mise au point de leurs propres mouvements. Dès 1999, les modèles Roger Dubuis reçoivent le Poinçon de Genève, certification ultime garantissant la qualité des montres. La marque est alors la plus jeune à recevoir cette distinction.

    Croissance et innovations

  • Rolex

    Si une marque était capable de symboliser luxe et horlogerie, Rolex serait celle-là.

    Spécialisée dans montres de luxe, Rolex a été fondée en 1905 par Hans Wilsdorf, un dirigeant d'entreprise allemand, décédé en 1960. Le siège de Rolex se trouve aujourd'hui à Genève, après Londres. L'aventure Rolex démarre sous le nom de Wilsdorf & Davis, lorsque le premier crée avec Alfred Davis une société spécialisée dans les mécanismes pour montres-bracelets, qui s'inscrit rapidement dans le créneau des produits de luxe. Tournée vers l'innovation, celle qui deviendra Rolex en 1908 crée le fameux bracelet extensible en 1906, aujourd'hui produit phare de la marque. Le travail d'orfèvre paie et, en 1910, Rolex est la première entreprise à recevoir la certification de précision pour une montre au poignet, délivrée par la Société suisse de chronométrie. Quatre ans plus tard, c'est en Suisse, à Genève, que Wilsdorf décide de s'établir. 1927 est une année importante dans l'histoire de Rolex puisqu'elle sort le modèle Rolex Oyster, première montre étanche avec une couronne révolutionnaire protégeant le mouvement. Tant d'innovation laisse perplexes de nombreuses personnes. Alors, pour vaincre le scepticisme, Rolex expose ses Oyster plongées dans des aquariums remplis d'eau. Coup de génie qui lui procure la renommée ! Rolex ne s'en tient pas là et poursuit sa recherche d'innovation. Elle commercialise, en 1928, le modèle Rolex Prince avec son cadran double puis, trois ans plus tard, le Rotor, premier mécanisme d'enroulement automatique. Sa réputation d'excellence devient incontestable.

    L'excellence au service du sport

  • Vacheron Constantin

    Plus ancienne manufacture d'horlogerie toujours en exercice, Vacheron Constantin n'a jamais failli à sa réputation de marque de luxe et de prestige.

    Ancienneté et prestige

    Marque de montres de luxe dont le siège est situé à Genève en Suisse, Vacheron Constantin a été créée en 1755 par Jean-Marc Vacheron. Elle est la marque horlogère la plus ancienne au monde et est à ce jour considérée comme l'une des manufactures d'horlogerie les plus prestigieuses. Dès le début de l'entreprise, les innovations s'enchaînent avec, entre autres, la création de la première complication horlogère et des premiers cadrans moteur tournés. En 1810, Jacques-Barthélémy Vacheron succède à son père au poste de direction et est à l'origine des premières exportations vers l'Italie et la France. Afin de pouvoir gérer au mieux cette extension du marché, il s'associe à François Constantin en 1819. C'est alors que l'entreprise, jusque-là dénommée Vacheron, devient Vacheron Constantin. Cette même année, Constantin envoie une lettre de Turin à Vacheron où figurait une phrase aujourd'hui devenue devise de la marque : "Faire mieux si possible, ce qui est toujours possible." François Constantin est, en effet, chargé de parcourir le monde et d'étendre son activité commerciale, tâche qu'il accomplit avec brio. Il fera notamment de l'Amérique du Nord le marché principal de la marque.

    Le renouveau technique

  • Van Cleef & Arpels

    Maison de luxe centenaire, Van Cleef & Arpels est, entre autres, célèbre pour avoir popularisé la montre-bracelet. Son histoire, partie des Pays-Bas, puis passée par la France, les États-Unis et la Suisse, a été parfois éprouvante.

    L'histoire de Van Cleef & Arpels commence en 1896, à la suite du mariage du Hollandais Alfred Van Cleef avec la fille d'un grand vendeur de pierres précieuses français, Salomon Arpels. L'association des deux hommes débute réellement en 1906, lorsqu'ils ouvrent une première boutique de joaillerie sur la célèbre place Vendôme. La renommée de Van Cleef & Arpels sera quasi immédiate. Les joailliers inaugurent, dès 1909, neuf succursales en France, comme à Nice, à Deauville ou à Cannes. Les premiers coups d'éclat de Van Cleef & Arpels arrivent dans les années 1920 et 1930, lorsque la société décide, à la grande époque du gousset, de monter des montres sur des bracelets de cuir. L'entreprise devient rapidement la coqueluche de la haute bourgeoisie mondiale grâce à ses produits de luxe.

    La tourmente de la guerre

  • IWC

    L'International Watch Company (IWC) associe un rêve américain et la technologie suisse pour produire des montres de grande qualité. En 1869, Florentine Ariosto Jones, un Américain de Boston, utilisa des artisans horlogers suisses de renommée mondiale et loua sa première usine à Schaffhouse, en Suisse.

  • Greubel Forsey

    Forte de son génie d'invention, la jeune marque a su conquérir très rapidement les hautes sphères du monde de la haute horlogerie.

    Le goût des inventions

par page
Résultats 1 - 9 sur 140.